Il faut qu’on en parle

Nos camarades des villes de Montreuil et de Pierrefitte-sur-Seine nous font part de leur dernière parution, des journaux aux titre évocateurs : « Contre nous » et « Les Shadocks déchainés ».

C’est pour eux l’occasion de dénoncer la dégradation du service rendu aux populations de leurs villes, les travers des nouvelles pratiques managériales et de gestion du personnel. C’est aussi le moment de prendre le temps de revenir sur des questions de fond qui concernent tous les citoyens en matière de politiques publiques générales : les dangers et notre refus de l’acte III de la décentralisation,  les alternatives aux politiques d’austérité, que les politiciens de notre pays ne veulent pas entendre.

Bien entendu, les bulletins reviennent sur les luttes en cours dans chacune des villes. « Contre Nous » évoque la préparation d’une grève dans les crèches de Montreuil. Depuis la grève a eu lieu, en voici le résultat :

Il aura fallu 2 jours de grève dans les crèches municipales, pour que des négociations s’ouvrent et aboutissent. Suite au préavis déposé par la CGT, ce sont 120 grévistes qui ont débrayé les 26 et 27 avril pour obtenir : le renfort immédiat de 2 intérimaires, 3 CDD d’auxiliaires de puériculture et le lancement de plusieurs recrutements durables. Quant aux heures supplémentaires, elles seront enfin comptabilisées (payées ou récupérées) et les régimes indemnitaires améliorés.

Des lectures que nous vous conseillons pour mieux comprendre l’état de la société dont nous faisons partie, et mieux expliquer les raisons de se révolter et de se battre tous ensemble pour que le changement ce soit vraiment un changement.

Le collectif comm.

Comments are closed.