Gel des salaires : L’été doit venir

Les politiques d’austérité ont montré leurs limites et la profondeur de leurs erreurs partout dans le monde. Elle n’ont fait qu’approfondir la pauvreté et ralentir la croissance voir provoquer des récessions partout où elles ont été appliquées.

Pourtant, cette année encore, le gouvernement s’entête à ne pas augmenter la valeur du point d’indice qui sert de base au calcul du salaire des fonctionnaires de la France entière.

La fédération des services publics de la CGT, associée à 5 autres organisations syndicales, a résumé dans ce communiqué les raisons de la colère des agents, dont le salaire se retrouve bloqué depuis 3 ans et auxquels le gouvernement veut ajouter une 4ème année sans espoir de rattrapage.

De plus en plus de nos collègues voient apparaitre sur leurs fiches de paye la prime de compensation pour traitement inférieur au smic. C’est la preuve, s’il en fallait une, que les salaires des fonctionnaires ont encore une fois décrochés par rapport à la rémunération du secteur privé et encore plus par rapport à l’inflation.

Le gouvernement s’en remet aux collectivités pour pallier à ces pertes de pouvoir d’achat en octroyant des primes facultatives à prendre sur des budgets locaux toujours plus serrés.

L’Histoire nous enseigne que la relance de l’économie en temps de crise passe par des augmentations massives des salaires. On oublie souvent que les avancés sociales de 1936 suite à la crise de 29 étaient accompagnées d’augmentation des salaires allant jusqu’à 15%.

Il est plus que temps pour le gouvernement de prendre des mesures fortes en faveur des agents de la fonction publique et de tous les travailleurs pour sortir par le haut d’une crise systémique qu’il n’a fait qu’entretenir depuis son accession au pouvoir.

Le collectif comm.

Comments are closed.