- Grèves et manifestations au menu… C’est dans l’action que les syndicats CGT préparent les élections professionnelles.

Le 1er octobre, les agents de Villetaneuse et des Lilas sont appelés à faire grève par leur syndicat CGT. Vous lirez ici le cahier de revendications très précis élaboré par nos camarades de Villetaneuse, définissant point par point tous les dysfonctionnements occasionnés par la mise en oeuvre de la réforme dite des rythmes scolaires, et y opposant les revendications du personnel.

Aux Lilas, c’est « devant l’insatisfaction des agents territoriaux, des enseignants et des parents, concernant l’application de la réforme des rythmes scolaires » que la CGT a déposé un préavis de grève pour le mercredi 1er octobre. Voir ici le tract de nos camarades.

A Pierrefitte (voir ici), après avoir démontré que « les animateurs, comme l’ensemble des agents intervenant sur les écoles et auprès des enfants, sont en première ligne de la désorganisation engendrée par la réforme des rythmes scolaires »,  le syndicat CGT estime que la conséquence de la réforme dite des rythmes scolaires « est un chaos complet, avec des organisations différentes d’une commune à l’autre, de graves remises en cause statutaires pour les agents, une dégradation des services rendus aux familles et une augmentation des tarifs (à Pierrefitte par exemple, les parents doivent dorénavant payer une demi-journée de centre de loisir le mercredi plus chère qu’une journée entière l’année dernière !) ».  En conséquence, le syndicat CGT de Pierrefitte considère que « la suspension immédiate de la réforme est plus que jamais d’actualité ».

Le dernier numéro de Zapping, le bulletin des territoriaux de Montreuil, qui vient de paraître revient sur la politique du gouvernement, entièrement à la solde du patronat, tout en affirmant que si « l’inquiétude est grande et il faut se battre pour une autre vision du monde ».  La politique du gouvernement c’est celle du triple A (Austérité, Austérité, Austérité) mise en oeuvre par la Pacte de responsabilité. Nos camarades de Montreuil s’adressant à l’exécutif municipal pointent que : « Nationalement, Patrice Bessac s’oppose à la politique d’austérité du gouvernement. La CGT salue cet engagement, cette politique étant destructrice socialement. Pourtant,  le maire de Montreuil, applique une politique budgétaire particulièrement raide. Dans la note de cadrage transmise aux services pour le budget 2015, il est demandé une réduction de 10 % des budgets de fonctionnement et de regarder de près les économies salariales possibles (heures supplémentaires mais aussi remplacements d’agents). »  A Montreuil, comme dans toutes les collectivités, ce sont les personnels et les usagers qui devraient payer les 11 milliards d’euros du pacte de responsabilité… Inacceptable !

Zapping rappelle également la signification du vote CGT aux élections du COS (30 septembre) et des CT/CAP du 4 décembre.

Pour toutes ces raisons, nous serons en grève et manifesterons le 16 octobre à Paris :

=> Parce que l’action prépare le vote CGT, et que le vote CGT est un appel à l’action,

=> Pour la défense de la sécurité sociale fondée sur le salaire différé et la solidarité,

=> Pour dire NON à l’austérité,

=> Pour la défense, le maintien et le développement des services publics,

=> Contre la réforme territoriale dont nous demandons l’abrogation : la pétition de la CFR est toujours disponible.

Le collectif comm’.

Comments are closed.