Grève contre la réforme des rythmes scolaires

Un préavis national de grève a été déposé par la fédération des services publics pour appeler les personnels à être dans l’action avec leurs collègues des écoles primaires et maternelles le jeudi 28 mars 2013.

La CGT dénonce une réforme dont les délais ne permettent pas de prendre en compte l’intérêt des enfant ni les conditions de travail des personnels concerné.

Il est nécessaire de tenir compte des impératifs de travail impactés par ces changements qui conernent, outre les enfants et les professeurs, les parents, les animateurs des centres de loisirs et des activités périscolaires, les agents de restaurations mais aussi les agents spécialisés des écoles maternelles qui travaillent directement dans les classes. Toutes ces catégories de personnelles risquent de voir le rythme de travail bouleversés par cette réforme.

Il y a aussi nécessité pour le gouvernement de discuter des moyens fournis au collectivités pour mettre en œuvre ces changements afin que la qualité du service public soit assurée égalitairement sur tout le territoire. Les enfants ne doivent pas subir de discrimination éducatives supplémentaires quant aux services qu’il reçoivent dans leurs établissement.

La fédération constate qu’a ce stade, tant en termes de concertation, de délais que de moyens mis en œuvre, la réforme élaborée par le ministère de l’Education nationale ne répond pas à ces conditions et suscite de fortes réserves et oppositions de la part de nombre des acteurs concernés, parmi lesquels les agents territoriaux que nous représentons et organisons. »

Le collectif comm.

Comments are closed.